Raphael marrier d'Unienville

Voyage en famille : Désert du Maroc avec des enfants

Qui n’a pas rêvé de dormir une nuit dans le désert marocain et de marcher à dos de dromadaire sur ces dunes de sable doré ? Laurent et moi en rêvions avec les enfants…

Afin de préparer votre voyage en famille au Maroc, il faut savoir que pour visiter le désert, il ne faut faire quelques kilomètres dans des paysages souvent lunaires. Procurez-vous un bon guide de voyage, louez un 4×4 et partez à l’aventure. Vous pouvez également vous tourner vers une compagnie marocaine pour vous aider à organiser des circuits touristiques et des séjours en bivouac sur mesure dans le désert.

Une nuit en mode ‘camping’ au milieu du désert restera un moment mémorable lors de votre voyage en famille en Afrique du Nord.
Dans cet article de blog de voyage, vous découvrirez notre expérience en plein mois de juin dans le désert du Maroc avec nos enfants, Raphaël et Victor.

Une aventure en famille dans le désert

Nous n’avions que 3 jours pour cette étape lors de ce périple. Nous sommes passés par une agence marocaine spécialisée dans l’organisation de bivouac en tentes berbères dans le désert. En général, nous aimons partir seuls, à l’aventure avec nos enfants et nos sacs à dos. Mais cette fois, pour des raisons pratiques et pour ne pas perdre de temps et surtout ne pas passer à côté de ce que nous recherchons, nous avons décidé d’être conseillé par la compagnie Étapes Marocaines. Dormir dans le désert au Maroc est une expérience à faire au moins une fois

Périple dans le désert durant le mois de juin

En cette période de juin, nous sommes en plein été et la chaleur est rude. Nous ne savions pas trop où aller ! L’agence nous a formellement déconseillé le désert aride du Sahara car il fait plus de 45 degrés en juin. J’ai quand même demandé si il était possible de voir des dunes. Ils nous ont donc aiguillé sur un séjour en bivouac dans le Sud de Essaouira. Seule alternative durant ce mois d’été.

Pour être sûr de ne pas rater la meilleure saison pour camper dans le désert au Maroc, découvrez notre article : La meilleure saison pour un séjour dans le désert au Maroc.

Je précise tout de suite que nous n’avons pas logé en plein milieu du désert comme sur les cartes postales, car il faisait trop chaud ! Mais avons dormi dans un bivouac monté à proximité des dunes, près d’un village marocain presque inhabité avec l’océan à perte de vue. Un endroit très agréable pour des vacances en famille, avec ces paysages variés, offrant ainsi une multitude d’activité à faire.

Quand on pense au Maroc, on pense au désert du Sahara bien évidement ! Mais, visiter le désert du Sahara en plein mois de juin n’est pas pensable ! La chaleur est insupportable! Étapes Marocaines a organisé pour nous un séjour en bivouac privatisé. Nous sommes ravis de cet environnement. Même si ce n’est pas le désert du Sahara, nous allons quand même admirer la beauté des dunes, le sable jaune-orangé et apprécier le silence. 

Le principal pour nous est l’expérience que nous vivons en famille durant notre séjour au Maroc où que l’on soit.

Dormir en bivouac au Sud d’Essaouira

Le matin, notre chauffeur et notre guide berbère* passent nous prendre dans le Riad dans lequel nous sommes hébergés à Marrakech. C’est parti pour une aventure de 3 jours, seuls au monde, dans les dunes du sud du Maroc.

Après 3h de routes, nous nous arrêtons pour déjeuner sous un arbre dans un endroit aride et chaud ! Pain, sardine et bananes ! Très bon, malgré mon appréhension. Raphaël et Victor ont trouvé que c’était leur meilleur repas servi lors de leur séjour au Maroc !

Après une petite heure de pause, nous reprenons la route et arrivons enfin à destination. En sortant du véhicule, des chameaux se dirigent vers nous. «  Ah non » rectifie notre guide, « se sont des dromadaires ! »

Nous chargeons nos sacs à dos sur nos montures et grimpons sur leur dos. Nous voilà parti pour 1h de balade sur un sentier, en direction d’un petit village marocain au bord de la mer. Raphaël et Victor sont trop contents de monter sur ces drôles de bêtes bossues, considérée comme une activité typiquement marocaine.

Un dromadaire n’est pas confortable et il n’est pas aussi gracieux qu’un cheval. En revanche, il est solide et endurant… un bon moyen de transport au Maroc et une belle expérience en famille.

Nous arrivons enfin et installons nos affaires dans notre bivouac déjà monté. Waooo, il n’y a pas de touristes, nous sommes seuls. Nous avons bien hâte de nous poser pour boire un bon thé à la menthe et nous appropriés notre camping sous les étoiles.

Face à notre bivouac, une immense plage de sable à perte de vue et l’océan juste derrière. À droite, des dunes et à gauche un village de pêcheur marocain. Ici, les routes n’existent pas. Nous sommes tellement excités de vivre enfin un rêve et de dormir dans le désert au Maroc.

*Berbère : peuple autochtone d’Afrique du Nord

Notre campement au Maroc

Durant ce séjour au Maroc en tente berbère, nous avons été accompagnés par un guide, un chauffeur, deux éleveurs, des dromadaires et un cuisinier. C’est digne d’un service 5 étoiles ! Un rêve devenu réalité ! 

Vivre la vie des nomades marocains et comprendre un peu plus leur mode de vie ! Quelle expérience unique à vivre en famille durant ces vacances !

Le campement est propre et très beau. Ils ont  vraiment mis le paquet. 

Il y a 4 tentes blanches : 

  • La première fait office de salle de bain avec des toilettes aménagées, une bassine en cuivre remplie d’eau douce et une cuvette pour se laver.
  • La deuxième et troisième tente abritent les chambres pour les enfants : Des lits douillets et confortables à la literie blanche impeccable. 
  • La quatrième tente est la salle à manger : des tapis et des coussins recouvrent le sol avec une table basse au centre.
  • La cinquième tente sert de cuisine.

De notre salon extérieur, qui a été installé avec une petite table au bord de la falaise face à la mer, nous buvons notre délicieux thé à la menthe. Nous sommes éblouis par cet endroit d’une pure beauté, qui va nous permettre de passer du temps de qualité en famille.

La tête dans les étoiles, les pieds dans le sable du désert

Les enfants ont passé leur après-midi à courir dans les dunes, à se rouler, à se laisser tomber. Ils avaient du sable partout ! Un super début de vacances ! Après les jeux, il est temps de se préparer pour aller diner, sachant que nous avons qu’une bassine pour se laver !

 Le silence du désert est si reposant. Ce qui m’étonne c’est qu’il fait frais. Quel bonheur ! Nous allons définitivement bien dormir dans notre bivouac !

Notre guide sert le diner dans la tente ‘salle à manger’ : tajine de légumes, agneau et pruneaux. J’adore ça ! Nous nous installons sur nos poufs, heureux de savourer ce diner authentique.

Que faire au Sud d’Essaouira ?

Une multitude de paysages à découvrir

Le matin, nous sommes levés avec la lumière du jour. Le soleil tape déjà fort sur les dunes et donne des reflets magnifiques sur le sable. Ces dunes taillées par le vent sont d’une beauté indéfinissable. Nous nous installons sur les petits poufs extérieurs et observons cette plage et l’océan à perte de vue. Quel endroit magnifique ! 

J’ai envie d’aller explorer, de marcher, des profiter à fond ce cet endroit. Je ne tiens plus en place et il n’y a pas que moi ! 

Ce qui est super, ce sont les paysages variés qui permettent plusieurs alternatives de jeu pour les enfants ! Ca vaut vraiment le détour.

Nos dromadaires se promènent tranquillement autour de notre camp. Ils ont les deux pattes avant attachées pour qu’ils n’aillent pas trop loin.

Nous allons leur donner à manger. Masi attention ! Ils mordent et ne sont pas si gentils ! Une petite fille du village vient à notre rencontre. Elle ne parle pas français mais nous fait signe de la suivre. Elle nous montre que donner à manger aux dromadaires.

Notre petit déjeuner est servi. Au menu, des galettes, des confitures et un bon thé à la menthe. N’est ce pas idéal pour bien commencer la journée ?

Une balade de dromadaire et une marche sur le sable

Notre guide nous explique aujourd’hui que nous allons nous promener à dos de dromadaire le long de la plage, et qu’ensuite nous ferons deux heures de marche à pied. Un bon trek pour se dégourdir les jambes et faire un peu de sport avec les enfants. 

Nous voilà repartis à dos de dromadaire pour descendre les dunes. Quelle drôle de sensation quand leurs longues pattes s’enfoncent dans le sable. On a l’impression qu’ils vont tomber. Malgré le soleil et le ciel bleu, il ne fait pas si chaud. Si vous prévoyez un voyage au Maroc enfin au mois de juin, le sud d’Essaouira est une bonne saison. 

Nous nous baladons ainsi, à dos de dromadaire, au bord de l’océan, durant une heure. Nous sommes heureux de descendre car on ne peut pas dire que ce soit confortable. Enfin, nous pouvons marcher.

Nous escaladons des rochers et démarrons notre randonnée. La nature semble préservée du Maroc. Il y a une beauté dans ce silence ! Quelque chose d’apaisant ! Nous empruntons des petits sentiers creusés par le temps et les pêcheurs du coin, les dromadaires et les moutons des villages voisins. Pas âme qui vive. Victor, 5 ans marche sans grogner, sans s’arrêter. Cette balade sportive avec nos enfants durant nos vacances, nous a permis de voir une facette intacte et encore différente du Maroc.

Repos et détente

Ce lieu paisible appelle à la méditation, à la lecture et à la contemplation. A chaque heure de la journée, la luminosité change la couleur des dunes et leur donne un aspect différent. Sculpté par le vent, elles forment des cachettes idéales pour les enfants. Je me plonge dans la lecture d’un roman, les enfants jouent dans ce sable infini et chacun y trouve son compte. Ce silence est si troublant. 

Découvrir le village de pêcheur voisin

La diversité du paysage de cette région du Maroc nous donne 1000 possibilités d’explorations. Nous partons visiter le petit village qui se trouve juste à côté de notre camp. Il a l’air abandonné, mais notre guide nous explique que 50 personnes y vivent. A part la petite fille, nous n’avons vu personne d’autre. Les maisons de ce charmant petit village marocain sont construites de terre et des pierres. Nous apprécions son authenticité sans artifice et ces matériaux naturels.

A la pêche aux moules au Maroc !

Ah les moules ! Auriez-vous penser que nous trouverions des moules au Maroc ? Sur la plage, nous rencontrons des petits enfants jouant dans l’eau froide. Victor s’y aventure, mais change d’avis bien vite. Sur les parois rocheuses du bout de la plage nous nous rendons compte qu’il y a des milliers des moules ! Personnellement, je n’aime pas les coquillages. Mais Laurent est aux anges. Heureusement que nous avions un petit sac que nous remplissons. 

C’est activité sur la plage du Maroc était super amusante pour les enfants, d’autant plus qu’à part une famille marocaine, nous étions les seuls. Zéro touriste à l’horizon !

Le sac rempli et le jean retroussé, nous remontons dans nos tentes berbères. C’est vraiment difficile de marcher dans ce sable, on s’enfonce et on avance très lentement. Arrivés à notre camp, Laurent montre fièrement notre trouvaille au guide. Malheureusement, ni lui, ni le cuisinier n’ont jamais goûté aux moules. Ils ne savent donc pas comment les préparer ! Laurent les aide à les nettoyer pour le déjeuner du lendemain. 

Nous n’avons jamais pu les goûter car le cuisinier n’a pas su comment les préparer et les a jeté. Quel gâchis ! Laurent était découragé !

Profiter du coucher de soleil au Maroc

Dès que le soleil tombe, la température chute instantanément. Nous enfilons nos pulls avant de nous diriger vers le petit salon extérieur. C’est tellement beau. Nous restons assis pour profiter au maximum du coucher de soleil. Le spectacle est splendide, le sable nous offre un dégradé de tons rouge, orangé.

La fin de notre périple dans le désert.

La fin de notre séjour dans le désert marocain touche à sa fin. Nous rassemblons nos affaires. Nous mettons nos bagages sur nos dromadaires, qui les ramèneront jusqu’à un véhicule qui va nous conduire à Marrakech. Notre guide nous informe que nous avons 4 heures de traversée pour arriver au véhicule. Nous démarrons à dos de dromadaire. 

Après 45min, nous sommes déjà fatigués d’être assis et secoués sur les dos de nos montures. Nous descendons marcher un peu. Il est déjà neuf heures du matin et il fait extrêmement chaud. Le soleil est déjà bien haut dans le ciel. Nous traversons des plages, nous escaladons des rochers, nous avançons au rythme de notre groupe. Victor râle un peu car il a du mal ce matin. Le guide nous annonce que nous avons encore 3 heures avant d’arriver à notre voiture. 

Je force Victor à avancer en lui expliquant que nous sommes au bout du monde, qu’il n’y a pas de routes, pas d’habitations et que aucun véhicule ne peut nous récupérer ici. Nous n’avons pas le choix, nous devons avancer ! Il a chaud et il est fatigué. 

La difficulté est que même les enfants ont du mal à rester plus de 45 minutes sur le dos du dromadaire. Il faut donc alterner entre la marche à pied et  balade à dos de dromadaire.

Après nos 4h de traversée dans le désert, nous arrivons enfin au point de rendez-vous pour récupérer le véhicule. Il est midi et il fait très chaud. Nous sommes épuisés, j’ai mal à la tête par manque d’hydratation.

Mais cette expérience dans le désert au Maroc a été exceptionnelle pour les enfants comme pour nous. Cette aventure nous a poussé au-delà de nos limites.

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 réflexions au sujet de “Voyage en famille : Désert du Maroc avec des enfants”

  1. Amélie, merci pour ce merveilleux récit qui m’a captivée dès le début . J’ai eu l’impression d’avoir passé les 3 jours avec vous également.

    A ton prochain carnet de voyage. Bonne continuation.

    Répondre

Laisser un commentaire